Chili : Fonds de pension dénoncés devant l’OIT pour discriminer les femmes

(Photo : chambre de Députés
du Chili)

Source: CENDA, Radio Universidad de Chila.

Des syndicats et des organisations sociales chiliens ont présenté cette semaine devant le bureau de l'Organisation Internationale du Travail (OIT) à Santiago une dénonciation pour cesser la discrimination contre les femmes des bureaux administrateurs de fonds de pension privées, documentée par une étude du Centre d'Études Nationales de Développement Alternatif (CENDA, point focal de Social Watch).

« Quand le système de pensions s’est privatisée en 1981, une brutale discrimination envers les femmes a été instauré : à la retraite elles reçoivent 33% moins de revenu par sa pension qu’un homme ayant travaillé le même temps avec le même salaire », a dit Ana Bell, vice-président d'une des organisations qui dénoncent la discrimination, l'Association Nationale d'Employés Fiscaux.

Le président de l'Association d'Administrateurs de Fonds de Pensions (AFP), Guillermo Arthur, a fait valoir que le motif de la discrimination est qu'elles « durent plus » (puisqu’elles ont  une espérance de vie plus élevée), c’est pourquoi leurs fonds doivent atteindre plus de mensualités, une explication qui, selon Paulina Cid, présidente de l'Association de Fonctionnaires du Service National de la Femme, constitue un geste de « fierté » et d’« insolence ». « Est une honte », parce qu'il y a aussi des secteurs de population avec des espérances de vie différentes, et « on punit seulement les femmes, en les discriminant de manière féroce », elle a dit.

« Bien que la femme vit plus que l'homme, il y a des facteurs beaucoup plus transcendantaux pour connaître l'espérance de vie. Les personnes a plus hauts revenus vivent beaucoup plus que celles aux revenus les plus faibles. Ces données sont confirmées par l'Institut National de Statistique. La population de (la commune de Santiago la plus riche de) Las Condes vit en moyenne neuf ans plus que ceux de (la commune méridionale pauvre) Osorno et huit ans plus que celle de la Pintana (zone pauvre, aussi métropolitaine). En calculant la pension on ne prend pas en considération cet aspect », a expliqué Gonzalo Cid, économiste du CENDA.

La plainte fait allusion aussi à la jurisprudence du Tribunal Constitutionnel Chilien dans un cas de discrimination par sexe et âge dans les assurances de santé et à un jugement de la Court Européenne de Justice de février dernier qui interdit aux compagnies d’assurances et semblables de discriminer par genre.

« Il reste clair que le système prévisionnel, à travers les AFP, livre des pensions qui sont plus petites que 40 pour cent de la moyenne des revenus des dernières périodes de travail pour celui qui sera retraité. C'est-à-dire, quand une personne part en retraite, il est pauvre. Il n'est pas possible que la solution donnée aux personnes qui se retirent soit d'être pauvres. D'autre part, il ne résout pas non plus le sujet des pensions parce que plus de 60 pour cent des personnes ne sont pas mis à la retraite par les AFP, mais par des revenus viagers », a dit Cid.

Les chercheurs de CENDA Manuel Riesco et Mireya Baltra avaient informé en juin à la Commission de Dépassement de la Pauvreté de la Chambre de Députés que les hommes qui partent en retraite avec le nouveau système provisoire du Chili, exhibé comme modèle pour toute l’Amérique Latine, obtiennent aujourd'hui un revenu 33 pourcent supérieur à celui d'une femme qui a accumulé les mêmes fonds.

Riesco a informé que les femmes qui sont restées dans l'ancien système ont le droit de se retraiter à 60 ans avec une pension viagère identique à celle d'un homme de 65 années, si elles disposent du même salaire et les mêmes années d'apports, n’importe son état civil ni le nombre de charges.

Par contre, le système d'AFP détermine qu'un homme célibataire de 65 ans obtient aujourd'hui un tiers plus de pension qu'une femme célibataire de 60 ans avec le même fonds accumulé. Meme si elle retardait la décision de  partir en retraite entre les 60 et les 65 ans, la pension d'un homme retraité dans des conditions semblables la dépasserait d’un sixièmement, a spécifié Riesco.

Plus d’information:
Jubiladas reciben un tercio menos que los hombres: http://bit.ly/q28bB3

 

 

Human Rights International Treaties
ABCDEFGHI
ILO Conventions
C 87 C 98 C 105 C 100 C 111C 138 C 182
» View detail


S'ABONNER À NOTRE BULLETIN

s'abonner