Pour éviter la destruction de la planète, il nous faut un paradigme alternatif

Ivo Lesbaupin
(Photo : FSM)

Source: Coordination Sud

« Planète des Peuples Rio+20 – une rencontre pour la justice sociale et environnementale » est le nom provisoire de l’évènement parallèle a la Conférence « Rio+20 », qui aura lieu l'année prochaine au Brésil. « Rio+20 est une occasion importante pour la société civile de contester l’idée […] selon laquelle le réchauffement global pourrait être réduit par la simple production de nouvelles technologies », selon un article pour Les Nouvelles de Sud, le bulletin de Coordination Sud, écrit par Ivo Lesbaupin, membre de la direction de la plate-forme d’ONG brésilienne ABONG. 

Voici le texte intégral de l'article :
 

Rio+20, la société civile internationale se prépare

À moins d’un an de la prochaine Conférence mondiale des Nations unies sur le développement durable « Rio+20 », une rencontre de la société civile internationale s’est tenue à Rio de Janeiro en juin 2011- Premiers échos.

Pour les organisations et mouvements sociaux, Rio+20 est un événement clé dans l’agenda de la promotion d’un monde durable. Il s’inscrit dans la continuité des mobilisations depuis le Sommet de la Terre à Rio en 1992 : lutte contre l’ALCA et l’OMC, Conférence des Peuples de Cochabamba (Bolivie), G20, et bientôt Conférence des Nations unies sur les changements climatiques à Durban.
 

Quelle mobilisation pour Rio+20 ?

Un an avant le sommet officiel de 2012, 180 personnes de 27 pays se sont rassemblées lors du séminaire préparatoire « Sommet des Peuples Rio+20 pour la Justice sociale et environnementale » à Rio de Janeiro, le 30 juin et le 1er juillet 2011. Malgré les difficultés logistiques, représentants des Amériques du Nord et du Sud, d’Asie (Japon), d’Afrique du Sud et d’Europe, des peuples indigènes, des femmes, de syndicats, d’ONG, de mouvements sociaux, grands et petits, étaient présents.

L’objectif du séminaire était de préparer la réalisation de l’évènement parallèle à la Conférence officielle, provisoirement nommé « Planète des Peuples Rio+20 – une rencontre pour la justice sociale et environnementale ».
 

Pour quels enjeux ?

L’aggravation de la situation environnementale de la planète et la croissance de la misère et des inégalités sociales, dont la cause est l’actuel système de production et de consommation, tourné vers la seule réalisation du profit, ont été les premiers constats des participants.

Selon eux, il n’y a pas de solution à la grave crise écologique dans la logique de ce système, où il faut produire et consommer toujours plus. L’eau, la terre, les forêts, la biodiversité sont des biens universels, qui ne peuvent pas être soumis à la logique du marché.

La plate-forme brésilienne ABONG considère que Rio+20 est une occasion importante pour la société civile de contester l’idée défendue par la plupart des gouvernements et des multinationales, selon laquelle le réchauffement global pourrait être réduit par la simple production de nouvelles technologies.

Pour éviter la destruction de la planète, il nous faut un paradigme alternatif de société, une autre économie, une autre conception de développement.

Comment construire une nouvelle économie alliant justice sociale et environnementale ? C’est la question à débattre d’ici Rio+20.

Dans différents pays et régions, et dans plusieurs domaines, des expériences significatives du point de vue socio-économique et environnemental existent déjà. Il faut les faire connaître, les diffuser.

Elles sont l’expression de ce nouveau paradigme.

Le prochain événement international en vue de Rio+20 sera le Forum social mondial environnement, du 25 au 29 janvier 2012, à Porto Alegre.
 

(ABONG est membre du Forum international des plates-formes nationales d’ONG, FIP).

Plus d’information

Portail des plates-formes nationales d'ONG

 

Human Rights International Treaties
ABCDEFGH
ILO Conventions
C 87 C 98 C 105 C 100 C 111C 138 C 182
» View detail


S'ABONNER À NOTRE BULLETIN

s'abonner