Nouvelles de Social Watch

C’est un phénomène que l’on constate partout en Europe et qui s’avère tout aussi inquiétant en République tchèque, pays où les inégalités salariales entre hommes et femmes sont parmi les plus marquantes à l’échelle européenne : les femmes tchèques sont deux fois plus exposées au risque de tomber dans la pauvreté que les hommes. Cet écart est particulièrement marqué chez les personnes âgées et les familles monoparentales, comme le constate dans son rapport publié à l’occasion de la Journée internationale des femmes, la branche tchèque de la plate-forme Social-Watch.

The report of the Social Watch concerning gender equality concerns itself with two of the most serious issues of today – firstly, the feminization of poverty (the status of single mothers and female pensioners) and secondly, the violence suffered by women and migrants. These two issues are also part of the list of the SDG (Sustainable Development Goals) – specifically, goal 1, ending poverty and goal 5, gender equality.

Tato slova zaznívají v jedné výrazné scéně jednoho proslulého normalizačního propagandistického seriálu (lze přitom jen doporučit jisté kreativní využití této scény...).

Ženám v Česku hrozí chudoba mnohem víc než mužům. Nejvíc ohrožené jsou samoživitelky s dětmi a seniorky, které zůstaly samy. Velký problém dál představuje i násilí vůči ženám. Výsledky výroční zprávy o rovnosti pohlaví zveřejnila v úterý česká koalice mezinárodní sítě Social Watch při příležitosti Mezinárodního dne žen.

Le dialogue social dans ses formats variés a été le sujet d’analyse critique dans ces trois pays. Une attention particulière a été placée sur sa formalisation aux différents niveaux administratifs et sur sa contribution au développement. Les études sont écrites par des experts nationaux du syndicalisme et fournissent des exemples de bonne pratique ainsi que les limites des contextes observés.

Dans le cadre de son travail sur la pertinence du dialogue social dans le développement, le RSCD a entrepris trois études de cas nationaux: en Indonésie, au Ghana et en Uruguay.

As many of our friends and affiliates know, Global Action’s lens on peace and security has broadened over the years, moving beyond weapons to what many diplomats at the UN refer to as the “root causes” of conflict — from persistent poverty and habitat loss to climate impacts and discrimination based on ethnicity, gender and religion.   Security question permeate (or should) much of what the UN does, including the provision of humanitarian assistance, the health of our oceans, the political enfranchisement of youth and the protection of children in conflict zones.

Le Social Watch est un réseau international des organisations de citoyens engagés dans la lutte pour éradiquer la pauvreté et ses causes, mettre fin à toute forme de discrimination et racisme pour assurer une répartition équitable de la richesse ainsi que le respect des droits de l’homme. Nous sommes engagés dans la poursuite de la paix et de la justice sur les plans social, économique, environnemental et social et les rapports de genre et nous insistons sur le droit de toutes les populations à ne pas vivre dans la pauvreté.

Syndicate content