Le Pérou : Un exemple de « manque scrupules » et « égocentrisme » présidentiel

Christ du Pacifique sur le Morro
Solar de Chorrillos.
(Photo: televisionperuana.org)

Source: Agenda Global

L'installation à Lima d'un monument émulant  le Christ Rédempteur de Rio de Janeiro, pendant les dernières semaines du gouvernement d'Alan García, est autre exemple d’ « utilisation et abus du pouvoir pour faire du business», « le manque de scrupules » et l'« égocentrisme » de quelques figures qui sont passés par la présidence du Pérou, et qui  « ont mit leurs noms dans des lieux publics ou ont fait n’importe quelle folie pour passer à l'histoire », a écrit dans son article plus récent pour l’Agenda Global le sociologue et avocat péruvien Héctor Béjar.

Ci-dessous, la colonne de Béjar, professeur universitaire de Politiques Sociales et Politiques Publiques et membre du Conseil Mondial  de l’Appel Global contre la Pauvreté.

Le dernier petit cadeau de monsieur García

Par Héctor Béjar

Le président qui part, pris par une soudaine pitié, fera placer une imitation du Christ Rédempteur du Corcovado qu'il appelle le Christ du Pacifique sur le Morro Solar de Chorrillos. 

Le Morro Solar a été siège de la culture Armatambo et est territoire archéologique. Dans le Morro Solar  a été la base d’artillerie Mártir Olaya sous les ordres du colonel Armando Panizo en 1881. Là,  les derniers cent combattants qui ont défendu Chorrillos ont été tués avant l’incendie, maison par maison, de la ville par la troupe chilienne ; avant que les pompiers italiens et péruviens soient fusillés pour éteindre les incendies. Dans les batailles de San Juan et Chorrillos dix mille chiliens et péruviens ont perdu la vie, selon Jorge Basadre.

Pendant le gouvernement de Fujimori le maire Hugo Valdivia Melgar a vendu ces terrains archéologiques et historiques, c´est pourquoi il a été condamné à six ans de prison après une accusation de l'ex maire Pablo Gutiérrez. Une autre compagnie a ensuite insisté pour construire  là-bas avec vue sur l’exclusif et excluant  Club Regatas, qui occupe une plage publique après avoir construit un Mur de la Honte (selon le décédé Pablo)  dont les associés  n'aiment pas être dérangés. 

Très près il y a l'Observatoire Astronomique de  Lima et le Planétaire avec leurs télescopes respectifs. Les jeux de lumières qui sont projetées, affecteront le Planétaire dont ses installations, maintenues par des associations civiles, deviendront inutiles.

Monsieur Wilbert Bendezú, sous-secrétaire général du parti aprista, a exprimé sa sympathie avec le geste présidentiel. Monsieur Juan Luis Cipriani a dit que c’était une agréable surprise. Le ministre de Culture, Juan Ossio, a révélé que les études et le projet ont été faits en secret dans son Ministère. 

On a dit que l'idée est de l'Association Odebrecht Pérou pour le Développement Soutenable qui a fait don en avril de 833,437 dollars à la Présidence du Conseil des Ministres. Le constructeur du multimillionnaire pernamboucain d'origine luthérienne allemande Emilio Odebrecht a fait sa fortune à l'ombre de la dictature brésilienne. 

L’ironique dans cette initiative c’est que les employés d'un chef d'entreprise luthérien (et par conséquent ennemi de la religiosité exprimée par des images) avec le profit d'un parti politique qui surgit de la maçonnerie à partir de l'opposition au Cœur de Jésus soient unis.

Plusieurs questions se sont posés:

À quelle conception architectonique et urbaine répond-elle l'installation ?

Convient-il de convertir une image qui doit faire l'objet de respect dans une frivole attraction touristique illuminée par des couleurs à la Miami pour qu’elle soit visitée par des touristes ingénus comme les sources d'eau de Monsieur Castañeda ?

Le Groupe Odebrecht n’a-t-il pas des assesseurs qui conseillent de ne pas se lier avec un personnage de sortie et tellement polémique, pour dire moins, comme l'actuel président péruvien ?

Le Christ du Morro Solar va protéger  aux liméniens ou aux associés du Club Regatas, des amis du Monsieur García?

Regardera t-il l'immense mer ou la Pointe, le dos vers la Ville « El Salvador » ? Le Christ Rédempteur de Rio surveille la baie de Guanabara en entourant toute la ville, il n'y a rien derrière lui. Le Morro Solar est loin d'être comme le Corcovado, il ne domine pas toute la ville mais à peine la Plage de la Herradura.

Chorrillos a souffert des séismes intenses qui ont dévasté  plusieurs fois la ville et qu'est ce qu’il arriverait si, par malheur, un séisme de degré de 7 ou 10 se produisait comme  annoncé?

L'utilisation et l'abus du pouvoir pour faire des affaires, le manque de scrupules, l'égocentrisme, la croyance dans laquelle les citoyens et les citoyennes nous sommes des faibles mentaux, l'insistance de mettre son nom dans des lieux publics ou faire des folies pour passer à l'histoire est un style que nous devons abandonner si nous voulons vraiment construire une démocratie. 

Maintenant que de nouveaux temps semblent s’ouvrir il nous faudrait indiquer que nous avons besoin des politiciens honnêtes qui sachent qu'ils sont à notre service. Une fois qu’ils rendent des comptes, l’ère des Fujimori, Castañeda, García et d’autres semblables devrait passer à une histoire qui est mieux oublier.

Human Rights International Treaties
ABCDEFGHI
ILO Conventions
C 87 C 98 C 105 C 100 C 111C 138 C 182
» View detail


S'ABONNER À NOTRE BULLETIN

s'abonner