Social Watch news

L'accord des gouvernements de la zone euro de créer une taxe sur les transactions financières (TTF) provoque de la satisfaction et l’incertitude. Dans la société civile européenne et mondiale ceci est considéré comme un pas nécessaire dans la bonne direction, mais insuffisant, et il est à craindre que ce qui sera obtenu sera utilisé pour équilibrer les comptes fiscales et non contre la pauvreté et le changement climatique. Des experts ont prédit la fuite des capitaux vers les pays qui n'appliquent pas la taxe. Parallèlement, 58 organisations de la société civile ont appelé le président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, à promouvoir la mise en place de la taxe à l’échelle mondiale.

La Commission de politique extérieure (CPE-E) du Conseil des Etats (chambre haute de l'Assemblée fédérale suisse) a décidé de poursuivre le débat autour de la pétition « Droit sans frontières », par le biais d’auditions, selon l’agence de presse APIC. La campagne demande au Conseil fédéral et au Parlement de créer les bases légales pour que les entreprises ayant leur siège en Suisse respectent les droits humains et l’environnement partout dans le monde.

Arnaud Zacharie. (Photo :
CNCD-11.11.11)

Selon la FAO, la faim dans le monde serait en régression. Pour Arnaud Zacharie, secrétaire général du Centre national de coopération au développement de Belgique (CNCD-11.11.11), les chiffres présentés doivent cependant être regardés avec prudence et révèlent malgré tout une dégradation de la situation ces dernières années.

Ci-dessous l’article de Zacharie, publié le mardi 16 oct. sur le site de la Radio Télévision Belge Francophone.

Baisse de la faim dans le monde : une vraie bonne nouvelle ?
Arnaud Zacharie

Manifestation à la mémoire de
victimes de violences.
(Photo : S. Rougeaux/ASF)

Grâce à Avocats Sans Frontières, 7.454 dossiers de victimes de violations des droits de l’Homme en Tunisie ont été classés et archivés  dans des bases de données. Huit associations tunisiennes de défense des droits de l’Homme ont participé à ce projet. Une meilleure connaissance  des informations reprises dans ces dossiers permettra de participer au processus de justice transitionnelle dans le pays phare du Printemps arabe.

Aujourd'hui, alors que l'attention mondiale se concentre sur malheurs de l'Europe, la crise économique continue d'infliger des conséquences sociales dévastatrices dans le monde entier. L'adoption simultanée de l'austérité budgétaire dans les pays à travers le monde impose des coûts humains préjudiciables aux pays à revenus élevés comme à ceux des pays en développement

Dans un nouveau livre de la Division des politiques et pratiques de l'UNICEF, « A Recovery for All: Rethinking Socioeconomic Policies for Children and Poor Households », une analyse des dernières données internationales prouve que le prix exorbitant de l’alimentation, le chômage persistant et la diminution de l’aide social menacent une grande partie de la population mondiale.

La reunion qui s'est tenue à
Genève le 27 septembre.
(Photo: CNUCED)

La société civile était essentielle au succès de la 13e réunion Ministérielle de la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le développement (CNUCED XIII) cette année, a déclaré le Secrétaire général de l'agence Supachai Panitchpakdi aux représentants des principales organisations non gouvernementales et des réseaux. À leur tour, ils ont exprimé leur reconnaissance pour le plus récent rapport annuel de la CNUCED, qui conclut que les mesures d’austérité n'ont pas conduit à la croissance économique et recommandent des politiques favorables à surmonter la crise.

Le Réseau des ONG arabes pour le développement (ANND) lance « The Arab Watch Report 2012 » surveillant les droits économiques et sociaux, le droit au travail et le droit à l’éducation, au cours d’un atelier régional tenu à Riviera Hôtel à Beyrouth, le 9 et 10 Octobre 2012.

Ce rapport arrive à un moment où la région arabe témoigne des soulèvements révolutionnaires en raison de l’absence de libertés fondamentales et de la violation de la dignité et des droits de l’homme et l’absence de justice et le phénomène très répandu de la corruption ainsi que le manque de justice économique et sociale. Ces défis sont enracinés dans l’échec des modèles de développement mis en œuvre, fondée sur la libéralisation de l’économie et l’ouverture des marchés et la réduction du rôle du secteur public et l’État.

Présentation de l’Observatoire
à Genève : Flavio Valente (FIAN),
Peter Prove (EAA), Huguette
Akplogan-Dossa (ANoRF),
Abdessalam Ould Ahmed (FAO) .
(Photo : FIAN)

Le 5ème rapport de l’Observatoire du droit à l’alimentation et à la nutrition publié le 25 septembre 2012 met l’accent sur le rôle de la démocratie pour combattre la faim. À l'occasion de la présentation de l'Observatoire à Genève les organisations de la société civile ont appelé à un changement quant aux prises de décision sur l'alimentation et la nutrition à l'échelle mondiale.

Des organisations de la société civile Eurodad, Afrodad , Latindad, Jubilé USA  et laThird World Network se sont jointeés pour demander une solution durable aux problèmes de la dette souveraine.  Suite à la crise financière mondiale, les pays à revenus faibles, intermédiaires et élevés ont vu leurs niveaux de dette souveraine augmenter.

Un groupe d'experts indépendants des Nations Unies a exhorté vendredi l'Union européenne (UE) à faire en sorte que les réformes économiques soient conçues de façon à respecter les obligations des États en matière de droits de l'homme, suite à la publication d'une étude de la structure du secteur bancaire de l'UE.

Syndicate content