Social Watch news

Photo: Alex E. Proimos
(CC/Flickr)

Les progrès du Pérou vers les Objectifs du Millénaire pour le développement ont été insuffisants pour atteindre tous les objectifs et consolider leur viabilité, d’après la contribution nationale au Rapport 2013 de Social Watch. La croissance économique a été soutenue au cours de ce siècle, ainsi que la réduction de la pauvreté, selon les statistiques. De nouvelles classes moyennes émergent et la malnutrition et la mortalité infantile et maternelle se sont réduites. Mais la propriété de la terre et les revenus continuent concentrés dans quelques mains et le budget de l'Etat, qui a triplé en une décennie, est supporté par des impôts indirects.

Illustration sur le huitième
OMD par élèves de l'École
graphique Hollar, Prague

Atteindre la sécurité alimentaire comme une responsabilité des pays du Sud et du Nord, promouvoir le travail décent et fournir d'électrification pour tous d'ici à 2030 au niveau national : voici les axes de l'attention d'une large coalition non-gouvernementale créée en République tchèque contre la pauvreté. Pour y parvenir, la coalition tchèque Social Watch estime qu'il est nécessaire de reconstruire l'architecture financière au niveau mondial.

Le nouveau guide 2013 des acteurs de la solidarité vient de paraitre. Ce guide, publié par la Réseau des centres de documentation et d’information pour le développement et la solidarité internationale (Ritimo), présente les dispositifs institutionnels, les réseaux et plateformes thématiques ou géographiques et les principaux acteurs français de solidarité internationale.

En Suisse, la Direction du développement et de la coopération ainsi que l’Office fédéral de l’environnement ont initié des processus de consultation sur le nouvel agenda de développement et les objectifs de développement durable. Alliance Sud, organisation membre de Social Watch qui y participe, va s’engager pour que le nouvel agenda repose sur une approche intégrale en matière de durabilité et de droits humains, et pour qu’il soit focalisé sur la justice sociale.

« La misère est violence. Aux côtés de la violence des privations se tient une autre violence, tout aussi extrême, celle liée à l’humiliation, au mépris, celle qui nie l’humanité de la personne, ‘Comme si pour eux on n'était pas des êtres humains.’ C’est une violence qui entraîne toutes les autres, une succession de non respect, d’humiliations, de discriminations, d'insultes, de dénis des droits fondamentaux allant jusqu'à recevoir physiquement des coups à l’école, au travail, dans la rue », selon le rapport final de la recherche action menée de 2009 à 2012 par le Mouvement international ATD Quart Monde.

Où en sommes-nous de l’égalité hommes-femmes ? Comment cette égalité est-elle perçue dans des cultures, religions et pays différents ? Comment penser la différence entre les deux sexes dans le travail, au sein de la famille ou de l’Église aujourd’hui ? Autant de questions qui animeront les nombreux débats proposés pour la 87e session des Semaines sociales de France qui s’installe au parc floral de Paris du 23 au 25 novembre.

Le droit à l’avortement est garanti par la loi en Tunisie, mais l’accès aux services d’avortement n’est pas toujours évident, en l’absence de services assurant ce type d’actes médicaux dans les hôpitaux publics, a expliqué l’Association tunisienne des femmes démocrates (ATFD).

Nabeel Rajab (Photo: BCHR)

Aujourd’hui dans le monde, des dizaines de défenseurs des droits humains sont derrière les barreaux pour leur seul engagement en faveur des libertés fondamentales, a reporté la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH). Pour les réduire au silence, les États usent de tous les moyens à leur disposition : harcèlement judiciaire, détention arbitraire, mauvais traitement et actes de torture. Dans certains pays, ils sont parfois assassinés.

En dix ans, non seulement la pauvreté n’a pas diminué mais elle s’est ancrée davantage dans la société française. Dans son nouveau rapport, le Secours Catholique analyse les évolutions de la pauvreté au cours de la dernière décennie. Depuis 2001, le Secours Catholique a soutenu chaque année, près d’un million et demi de personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté.

Bien que le nombre de personnes rencontrées dans les accueils du Secours Catholique en France ait finalement assez peu varié entre 2001 (1 387 000 personnes) et 2011 (1 422 000 dont 668 000 enfants), avec une légère hausse entre 2008 et 2010, cela ne peut être interprété comme une stabilité ou une baisse de la pauvreté, car « l’indéniable dégradation du marché du travail a rendu encore plus hypothétique la sortie de la précarité pour les familles en difficulté ».

Habib Kazdaghli. (Photo: D.R./CRIF)

La FIDH a envoyé une mission à Tunis pour observer la deuxième audience devant le Tribunal de première instance de la Manouba dans le procès contre Habib Kazdaghli, doyen de la Faculté des lettres, des arts et des humanités de la Manouba, accusé d’avoir agressé le 6 mars 2012, deux étudiantes qui s’étaient introduites dans le bureau du doyen.

Syndicate content